TEMPS DE PAUSE
arbre
Acceuil  Pratiquer la méditation  l'Abeille d'hiver  Contact
Abeille à Rosny-sous-Bois
Abeille du rucher de rosny de Rosny-sous-Bois

L'abeille d'hiver
Je ne sais pas si l'abeille médite, peut-être oui, peut-être non et dans ce cas méditer pourrait-il l'aider à mieux vivre sa vie ? Car si l'abeille nait, comme nous. Ensuite elle travaille. Directement, sans enfance, ni adolescence, apprenant sur le tas de ses ainées, par imitation selon les besoins de la ruche ou en suivant son instinct.
Voila ce que l'on peut penser ou croire. Ce serait assez simple, c
ar ce que l'on sait de l'abeille nous vient de son observation.

Une colonie d'abeille, c'est trois castes : la reine pondeuse, le mâle fécondeur et l'ouvrière individuellement polyvalente et collectivement unique décideur du bien de la colonie.
 

La reine nait, se fait féconder une fois pour toutes par une vingtaine de mâles, qui y laisse leur vie. Puis elle pond, pond et repond jusqu'à plusieurs milliers d'oeufs par jour. Que son efficacité baisse et les ouvrières lui trouve une remplaçante en modifiant la nourriture d'une larve. Alors, soit la vieille reine essaimera avec ses fidèles, soit elle se battra à mort avec la ou les nouvelle(s reines(s). A la fin, il n'en restera qu'une.

Le mâle nait et attends. Son rôle est de féconder la nouvelle reine en cas de mort de sa "mère" ou d'essaimage provocant la naissance d'une nouvelle reine à féconder. Une fois l'affaire faite, il laisse ssonorgane à la dame et en meurt, d'autres mâles féconderont la même reine, jusqu'à ce que la spermathèque royale soit pleine.
Les mâles non utilisés sont conservés par la colonie au cas où il faudrait féconder une nouvelle reine durant la saison. A la fin des miellées, les ouvrières éjectent ces bouches inutiles, dans le meilleur des cas en leur refusant l'accès à la ruche.

L'ouvrière
nait et devient nounou, nettoyeuse, maçonne, manutentionnaire, gardienne et butineuse, la récompense suprême qui lui permet de s'élancer vers le relatif, vaste monde, où elle finira sa vie en d'épuisantes récoltes.
Sauf que... d'après moi, selon mes observations, beaucoup d'abeilles ne font rien. Rien de visible en tout cas.
Collectivement, c'est elle qui dirige, choisi de remplacer la reine, de se débarasser des mâles inutiles, de pondre (uniqueme nt des mâles, car non fécondé) en cas de perte de la reine et d'essaimer.

Que vient faire la méditation dans la vie de l'abeille et que vient faire l'abeille dans ce site ?
 
Qui sommes nous ? Sommes nous abeille d'été très active aux beaux jours et vivant peu, ou abeille d'hiver centrée sur la conservation de la vie de la colonie à la mauvaise saison en vivant cinq à six fois plus longtemps ? Un peu des deux ? Un peu touriste ?

Méditer peut nous aider à trouver
"une juste vision des choses."

2016_06_20_Ecole Bonneuil 1Rucher Temps de Pause / Noires et autres
Ruche ouverte
cadre
gp
CR
CR
Rucher Temps de Pause - Noires & Autres   -   voir les abeilles

En travaillant sur mes ruches, je médite, pleinement conscient de cet environnement à la fois bourdonnant d'activité et déterminé. Ces colonies d'abeilles m'apparaissent comme autant de "mondes accélérés".

Une génération d'abeille, c'est environ un mois, ce qui fait qu'en une saison d'apiculture, nous observons  des changements de reine, la séparation et ou la réunion de colonies, une manipulation de ces sociétés sur  plusieurs générations d'abeilles, avec les conséquences de cet élevage.

Et quelquefois, lorsque je médite, j'acceuille mes abeilles dans ma reflexion. C'est un support, une sorte de convention facile pour plonger en soi en se protégeant de tout excès de zèle.

a
Voir les abeilles
Présentation Bonneuil juin 2016 Au printemps et au tout début de l'automne, je me déplace en milieu scolaire ou professionel avec une ruche d'observation pour vous présenter mes abeilles et le métier d'Apiculteur.

 
Contactez-moi

pour connaitre les conditions d'intervention.
Présentation Bonneuil juin 2016

"La reconnaissance de la nature de l'esprit et la juste compréhension du monde phénoménal sont essentielles dans notre quête du bonheur.

Si l'esprit s'appuie sur des vues totalement erronées quant à la nature des choses, et les entretient, il lui sera très difficile de se transformer de façon à connaitre la liberté.

Concevoir une vue correcte n'est pas une question de foi ou d'adhésion à un dogme, mais de claire compréhension. Cette dernière nait d'une ananlyse pertinente de la réalité.

C'est ainsi que, peu à peu, la croyance en l'existence propre des phénomènes, sur laquelle s'ancre notre conception erronée du monde, est mise en doute et se trouve remplacée par une juste vision des choses."
XIVème Dalaï-lama


Haut de cette page
Tout ce qui apparaît dans ce site appartient à son (ses) auteur(s).
Toute reproduction sans son (leurs) autorisation(s) est interdite.
© 2015-17  Temps de Pause - Tous droits réservés